Entretien et maintenance des équipements thermiques : chaudières, chauffages, cheminées et pompes à chaleur

Publié le Publié dans Votre maison

Chaudière

La fin d’année arrive et, avec elle, une forte baisse des températures ! Vous allez bientôt commencer à faire chauffer votre habitation, si ce n’est pas déjà le cas. C’est l’occasion de faire un rappel sur vos obligations concernant l’entretien des installations thermiques de votre logement.

 
 

L’été a joué les prolongations, septembre et octobre ont été particulièrement agréables, doux et ensoleillés, mais toutes les bonnes choses ont une fin : le froid arrive ! Il est temps d’allumer le chauffage et de faire crépiter les premiers feux de cheminée.

 

Attention toutefois : les chaudières, chauffages, cheminées et autres pompes à chaleur sont des équipements qui nécessitent un entretien et une maintenance régulière. Au-delà de l’obligation légale de procéder à un contrôle fréquent de ces installations, se posent aussi les problématiques du maintien de leurs performances énergétiques et de la prévention des risques d’accidents domestiques, notamment sanitaires.

 

Ces entretiens vous permettront également d’être couvert vis-à-vis de votre assurance en cas de sinistre.

 

 

Entretien de la chaudière

Un entretien annuel obligatoire

L’entretien des équipements de chauffage et de production d’eau chaude est une obligation légale depuis le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009. Il doit être effectué une fois par an. Si vous possédez un nouvel équipement, la première maintenance devra être effectuée au plus tard un an après la date de son installation.

 

Sont concernées par cette obligation toutes les chaudières à combustible gazeux, liquide ou solide, dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW.

 

Cet entretien doit être réalisé par un professionnel agréé. Vous êtes bien évidemment libre de faire appel à un prestataire différent chaque année, mais il est beaucoup plus commode de conserver le même et de passer avec lui un contrat prévoyant cette visite annuelle de contrôle. Autant prendre le maximum de précautions !

 

Les actions à effectuer impérativement dans le cadre de cet entretien sont définies par les normes AFNOR NF X 50-010 (pour les chaudières à gaz) et NF X 50-011 (pour les chaudières au fioul). Le chauffagiste devra, entre autres, nettoyer l’appareil et le conduit de raccordement, vérifier les dispositifs de sécurité, ou encore remplacer les éventuelles pièces défectueuses.

 

Un gain de performance

D’après l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), entretenir régulièrement sa chaudière permettrait d’en réduire la consommation de 8 à 12%. À l’inverse, une chaudière peu entretenue subit en moyenne cinq fois plus de pannes qu’une chaudière régulièrement contrôlée, et sa durée de vie est de deux à trois fois plus courte.

 

Les risques en cas de manque d’entretien

L’intoxication au monoxyde de carbone est le risque majeur couru quand on possède une chaudière pas ou peu entretenue. En effet, une chaudière défectueuse favorisera l’apparition de monoxyde de carbone et empêchera une bonne ventilation de la pièce, causant ainsi ces intoxications.

 

Pour rappel, le monoxyde de carbone est responsable chaque année en France de plusieurs milliers d’intoxications et de dizaines de décès, principalement entre octobre et mars en raison de l’utilisation intensive des installations thermiques durant cette période.

 

Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter la fiche de l’ADEME sur l’entretien des chaudières.

 

 

Ramonage de la cheminée

Un à deux entretiens par an

Le ramonage d’une cheminée consiste à nettoyer sa paroi intérieure afin d’en éliminer les dépôts et restes de combustion.

 

Il est obligatoire d’effectuer au moins un ramonage par an, mais cela peut varier selon votre lieu d’habitation. Certaines communes imposent deux ramonages par an, dont un en période de chauffe. Le nombre de ramonages est fixé au niveau local par un arrêté préfectoral que vous trouverez dans le règlement sanitaire du département où vous vivez, ce document étant consultable dans votre mairie.

 

Le ramonage doit être réalisé par une entreprise certifiée par l’organisme Qualibat. Ce professionnel vous remettra alors un certificat qui vous permettra d’être couvert vis-à-vis de votre assureur en cas d’incendie. À l’inverse, vous pourriez être moins indemnisé, voire pas du tout, en cas de défaut d’entretien de votre cheminée. Par ailleurs, le défaut de ramonage est passible d’une amende pouvant atteindre 450 euros.

 

Performance thermique et écologique

Le nettoyage des parois permettra d’obtenir un meilleur tirage de votre cheminée, et donc de limiter votre consommation d’énergie. Par ailleurs, une cheminée régulièrement entretenue polluera moins.

 

Les risques en cas de manque d’entretien

Tout comme pour la chaudière, ne pas ramoner régulièrement votre cheminée vous expose aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone, mais également aux risques d’incendie.

 

 

Entretien de la pompe à chaleur

Un entretien obligatoire par an… selon les équipements

Si vous possédez une pompe à chaleur, vous devez procéder une fois par an à son entretien. Il est à noter toutefois que cette obligation ne concerne que les pompes à chaleur dont la charge en fluide frigorigène excède les 2 kg, soit environ 12 kW.

 

Il n’y a en revanche pas d’obligation légale d’entretien pour les autres pompes à chaleur, mais il est toutefois fortement recommandé de le faire afin d’améliorer les performances de votre équipement et d’allonger sa durée de vie.

 

Cette maintenance doit être réalisée par un professionnel habilité qui vérifiera, entre autres, le compresseur de votre pompe à chaleur, l’étanchéité du circuit frigorifique et les performances de votre équipement, et procèdera à une intervention en cas d’éventuel dysfonctionnement.

 

Il est là aussi conseillé de passer un contrat annuel d’entretien avec le même professionnel afin de ne jamais omettre cet examen obligatoire, le défaut d’entretien d’une pompe à chaleur étant passible d’une amende de 1500 euros.

 

Entretenir sa pompe à chaleur pour contrôler sa facture

Bien entretenir sa pompe à chaleur est capital pour conserver ses bonnes performances thermiques, et ainsi éviter une surconsommation d’énergie. Cela vous permettra également d’augmenter la durée de vie de votre appareil.

 

Attention aux fuites de gaz… et d’argent !

Si vous ne procédez pas à une maintenance régulière de votre pompe à chaleur, cette dernière risque de se dégrader, de fuir, voire de rejeter des gaz nocifs pour l’environnement. Une pompe à chaleur mal entretenue engendrera également une surconsommation d’énergie qui gonflera sensiblement votre facture de chauffage et d’électricité !

 

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Et pour d’autres astuces concernant votre logement, ou pour rester informé des actualités du Groupe BLAIN CONSTRUCTION, rendez-vous sur notre blog !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *